Le saviez-vous ?

Insert à granulés

Un insert est un système de chauffage avec un dessus plat qui s’insert dans une cheminée à foyer ouvert. Il existe des modèles d’inserts utilisant des granulés de bois, appelé aussi pellets.

Zoom sur ce type d’insert, ses qualités et son fonctionnement.
Insert à granulés : un chauffage performant
Les inserts sont une solution pour passer d’une cheminée à foyer ouvert très esthétique mais très peu performante à un vrai appareil de chauffage :
• L’insert à granulés permet un fonctionnement autonome et programmé de chauffage.
• Les rendements dépassent 85 %, contre 70 % pour un insert bois et entre 15 et 25 % pour un foyer ouvert.
Fonctionnement d’un insert à granulés
L’insert a un dessus plat et n’a pas d’avaloir (partie en forme de pyramide des cheminées). Il doit donc être raccordé au conduit de cheminée.
À noter : la plupart du temps, un tubage est nécessaire.
Réservoir à granulés
Le fonctionnement par granulés implique l’emplacement d’un réservoir de granulés et surtout un accès pour le remplir. Pour cela, il existe deux systèmes :
• Une trappe située au niveau du coffrage de votre cheminée.
• L’insert « tiroir » qui se tire vers soi pour être rechargé, feu éteint. À chaud un petit tiroir frontal permet une recharge.
Ce dernier implique toutefois que le conduit se désolidarise de l’insert à chaque recharge (sortie ventouse), ce qui semble dangereux en cas d’usure.
Attention : lors de votre achat, pensez à vérifier la facilité d’accès au réservoir.

Insert : un système électrique
L’insert à pellets fonctionne avec une régulation électronique et une ventilation. Avant de choisir un modèle vérifiez :
• Si le bruit de cette ventilation vous convient. Certains modèles peuvent être bruyants.
• Si vous disposez d’une prise électrique à proximité.
• Si l’emplacement parfois restreint permet de placer un câble électrique sans risque de surchauffe.
À noter : en cas de panne d’électricité, vous ne pourrez pas utiliser votre insert car les granulés ne seront plus acheminés et la ventilation ne sera plus assurée (surchauffe). Donc pas d’électricité, pas de chauffage.
Installation de son insert
Une visite technique effectuée par un professionnel est indispensable avant d’envisager la pose d’un insert :
• L’insert doit pouvoir s’encastrer dans votre cheminée et être correctement raccordé pour l’évacuation des fumées.
• Il faut regarder la puissance de chauffe par rapport à la taille des pièces à chauffer.
• Il faut regarder aussi la configuration de votre habitation et notamment la circulation de l’air.
• La chaleur dégagée par un insert nécessite une isolation des murs, cloisons et par exemple poutre de cheminée, situés près de l’appareil.
Bon à savoir : comme tout système de chauffage au bois, un insert dégage du monoxyde de carbone. Il est donc nécessaire de faire poser votre insert par un professionnel.

Avantages et inconvénients d’un insert à granulés
L’insert à granulés cumule les avantages d’un insert et des granulés bois :
• L’insert se place dans une cheminée existante.
• Les pellets permettent une régulation et une programmation de la chaleur.
• C’est un système de chauffage performant.
Il comporte toutefois quelques contraintes particulières :
• L’insert doit avoir la place pour s’insérer dans votre cheminée.
• Il faut prévoir un passage pour alimenter le réservoir de pellets (réservoir de 10 à 50 kg).
• L’insert utilise obligatoirement l’électricité pour acheminer les granulés via une vis sans fin et pour ventiler et répartir la chaleur dans l’habitation.
• Avec un insert, vous n’aurez pas le rendu esthétique du « feu de bois ».
À noter : dans les inserts de petites tailles, le réservoir de granulés est également restreint. L’autonomie est donc assez courte. Vérifier ce point avec un professionnel.

Entretien de son insert
Comme tout système de chauffage, un insert à granulés doit être entretenu régulièrement. Vous pouvez vous-même faire le nettoyage de la vitre et le vidage du cendrier.
Toutefois, vous devez faire appel annuellement à un professionnel pour :
• vérifier et nettoyer le ventilateur ;
• vérifier la commande électrique ;
• vérifier et nettoyer les éléments chauffants ;
• faire le ramonage du conduit d’évacuation.
Coût d’un insert à granulés
Un insert à granulés coûte entre 1 000 et 5 000 €. il faut ajouter bien souvent un tubage et une adaptation du coffrage de la cheminée (entre 500 et 1 500 €).
Il est possible aujourd’hui de bénéficier d’un crédit d’impôt sur les appareils de chauffage au bois.

Ils disent de nous

Le saviez-vous ?

Un insert est un système de chauffage avec un dessus plat qui s’insert dans une cheminée à foyer ouvert. Il existe des modèles d’inserts utilisant des granulés de bois, appelé aussi pellets.

F.A.Q

Mon poêle à granulé de s’allume plus ou ne démarre pas ?

Si votre poêle à granulé ne démarre plus il y a de très nombreux facteur possibles : Une résistance d’allumage hs, une sonde défectueuse, une vis sans fin vide, un granulé …